Les mauriciens en Mauricie !

15 août 2015

Du 12 au 14 août: au fil du St-Laurent...la boucle esf bouclée pour les mauriciens 🍁

Du mercredi 12 au vendredi 14 août 

De la côte charlevoisienne a la belle ville de Quebec, il n'y a qu'une centaine de kilomètres que nos aventuriers franchissent d'un coup d'accélérateur de leur char anti-écolo mercredi 12 août.

Arrivée en fin de matinée, et c'est parti pour une bonne séance de magasinage après des semaines en pleine nature, loin de la société de consommation. 

Pause lunch dans le vieux Quebec, qui a de faux airs de quartier latin. Les enfants mangent leur 208eme hamburger ou nuggets des vacances. Gaffe au scorbut...

image

On repart, direction le château Frontenac et la vue sur le St-Laurent et ses paquebots de croisiere.

image

image

C'est heure de changer les voitures de place de stationnement (interdit après 17h): la ville de Quebec fait tout pour éviter le stationnement des voitures dans ses rues...et ça marche ! Les femmes et les enfants ont largement le temps de profiter du spectacle de clown propose librement au pied du château, en attendant les papas qui cherchent une place au-delà des fortifications...

image

image

Plus d'une heure plus tard, tout le monde se retrouve. Boutiques, petites rues, glaces...

Fatigues, nous arrivons dans notre maison du quartier St-Roch a Quebec. Bon, ce n'est pas le cachet de notre maison montréalaise, mais il y a suffisamment de jouets et de lits pour notre troupeau. On teste la poutine à emporter pour le diner (Si si, je vous jure que ça existe, et en plus c'est pas mal !).

Le lendemain matin, (serait ce la poutine ?), Adèle est prise de vomissements répétés. Pas de chance, c'est justement le jour que nous avions choisi (car sans pluie prévue) pour passer la journée au fameux parc aquatique de Valcartier.

Les mauriciens renonceraient ils ? 

Jamais !!! Un smecta et quelques heures plus tard, notre warrior Adèle dévale les toboggans multicolores suivie de ses quatre acolytes. Il fait...tres frais, mais l'eau est bonne, et le parc hallucinant : des décors dignes de Disneyland en version aquatique, avec donjon, bateau pirate, ferme aux animaux... Pas sur que nos marmots échappent a une bonne crève en rentrant, mais pour l'heure ils s'amusent. Pas de photos, désolée, les appareils étaient dans les casiers.

Vendredi 14 août, nous continuons notre exploration des us et coutumes québécois par la visite du village amérindien Wendake, à quelques km de la ville de Quebec. Encore des indiens ? Oui, mais pas des ilnus. Il s'agit d'un territoire Huron, dont nous visitons un village reconstitué. 

Sur les photos, vous verrez la maison longue ou dormaient les familles, le séchoir et le fumoir pour la viande et le poisson, la hutte de sudation pour purifier les hommes au retour de la chasse, des indiens dansant,  le mode de portage des nourrissons etc...

image

image

image

image

image

image

image

image

La pluie nous rattrape. Nous sautons en voiture, direction Montreal ou s'achèvera notre circuit. Les enfants appréhendent le retour après des vacances aussi extraordinaires.

Encore 24h pour en profiter !!!

Cederons nous a la mélancolie ou avalerons nous une dernière grosse poutine rue Ste Catherine ???

Vous le saurez tres vite.

A demain pour les adieux...

Posté par Blindey à 06:57 - Commentaires [3] - Permalien [#]


12 août 2015

Du 9 au 11 août : Charlevoix, l'isle aux coudres...et le retour de la pluie !

Du dimanche 9 août au mardi 11 août : la côte charlevoisienne 

Nous nous trouvons pour 4 nuits sur la côte de Charlevoix, région longeant par le nord le fleuve Saint-Laurent, débutant au sud à Petite riviere St-Francois (ou nous logeons), et se terminant au nord au niveau de St-Simeon.

Il s'agit d'une région connue pour sa beauté, entre l'eau du fleuve et les montagnes juste derrière. Le village où se trouve notre chalet est d'ailleurs une station de ski relativement importante.

Nous avons la chance de nous trouver dans un chalet de grand standing, avec grand jardin, tout le confort, une terrasse et bbq, et surtout une vue magnifique sur le fleuve.

image

image

image

Dimanche 9 août:

La matinée se deroule tranquillement, nous soufflons un peu.

image

 

Vient le moment inévitable du ravitaillement au super marché, le plein de frais pour l'étape: de quoi garnir les brochettes et étancher la soif.

On traine...en fin d'après-midi, nous descendons sur la five du fleuve. on dirait un paysage breton, la marée est basse. Gilles descend sur les rochers observer un paquebot qui passe, Thomas se glisse à sa suite, perdant une sandale dans la vase. Nous ne nous ennuyons jamais...

image

image

image

image

image

image

image

 

Lundi 10 août:

L'une d'entre nous a vieilli d'un an dans la nuit. 

Nous decidons de profiter de cetre journée festive et ensoleilléé pour passer la journée à l'Isle aux coudres. Son nom viendrait des coudriers (ancien nom des noisetiers) qui s'y trouvaient. D'une dizaine de kilomètres de long, elle fait face au village St-Joseph de la Rive. Son accès nécessite d'emprunter le traversier qui tourne toutes les 30 minutes. C'est a ce moment la que nous réalisons que d'autres ont eu la même bonne idée que nous.

image

image

image

 

Finalement nous embarquons, les enfants aiment bien l'idée de mettre la voiture sur un bateau.

image

image

image

Le temps est magnifique...un temps a faire du vélo ! Oui, mais pas n'importe lequel...

image

image

image

image

image

Pique nique en bord de plage...

image

image

Et retour chez le loueur, ou les enfants tentent des experiences.

image

image

Le soir, retour par le traversier et diner a la maison avec gateaux et bougies...et cadeaux !

Mardi 11 août:

Nous avons bien fait d'en profiter hier car aujourd'hui il pleut sans discontinue. 

Un saut à Baie St Paul, ville de taille moyenne tres prisée des peintres pour sa lumière, et donc peuplée de galeries d'art aux oeuvres plus ou moins heureuses. Uné eglise, un resto,  une boutique de bonbons et nous rentrons. Il pleut fort, les enfants s'occupent pendant que les adultes profitent du jacuzzi.

Demain direction Quebec. 

Reussirons nous a bricoler un programme plus constructif pour les jours à venir ?

Reponse demain !

Et encore félicitations a Mamy Monique et aux parigots pour leur perspicacité dans les réponses au quizz (Voir. Moment aires d'hier). 

Posté par Blindey à 07:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 août 2015

Samedi 8 août : 🐋🐋🐋🐋🐋🐋🐋🐋🐋🐋🐋🐋🐋🐋🐋

Samedi 8 août :

Nous y sommes ! C'est le grand jour, celui de l'expédition en zodiaque pour observer les mammfières marins.

Prevoyantes, et documentees, les femmes de la tribu avaient consciencieusement préparé pour leurs petits une tenue adéquate pour ces 2 h sur l'eau, à savoir: pantalon et haut manches longues, polaires, chaussures fermées (non Thomas, en sandales ce n'est pas possible!).

Pauvres petites parisiennes que nous sommes...A voir la tête du personnel qui nous accueille, nous comprenons vite notre ignorance, et enfilons sans rechigner et au pas de course a la petite troupe: des doudounes, un costume en plastique jaune de marin pantalon et veste a capuche (oui, même à Théophile, on dirait un mini bonhomme Michelin), des gants, des bonnets... Ainsi déguisés, certains demandent un soutien humain pour se déplacer.

Nous nous installons dans le bateau, notre guide nous explique les consignes, et c'est parti pour les eaux profondes (et froides), la mer se levant à mesure que nous naviguons.

 

image

image

Durant touté la croisière, les trois plus petits, comme bercés, seront mous comme des sacs à patates. Théophile semble s'etre endormi (la tête sur le camescope, si  c'est pas malheureux !), Adèle et Noe restent statufiés.

Nous croisons un groupe de phoques gris, petites têtes foncées à travers les vagues, de petits rorquals, et enfin, LA baleine à bosse, ou plutôt des baleines à bosse, Gaspard et Aramis, deux femelles de 3 et 10 ans revenues il y a quelques jours dans nos eaux après un voyage du côté de la Gaspésie, ou la population est beaucoup plus importante.

Bon, après 1 heure a tenter de publier la vidéo, je renonce, y a un truc qui ne marche pas...vous la verrez à notre retour, sur les tablettes. Mais croyez moi, c'est vraiment vrai et c'est très beau !!!

Sachez juste que les 2 imposantes baleines nous ont montré leur dos ET leur queue a 5 ou 6 reprises, et que l'une d'elles a fait un gros "splash" impressionnant.

Nous étions très contents.

Nous sommes allés fêter cela a Tadoussac pour le déjeuner, puïs pris d'une certaine euphorie, avons fait du magasinage pour nos compatriotes restés en France et cruellement en manque d´objets québécois.

image

image

image

image

Comme il se doit, les hommes ont emmené la marmaille a la plage pendant ce temps la.

image

image

image

Aie caramba ! Le temps passe trop vite...

Le moment est venu de redescendre par la rive nord du St-Laurent pour rejoindre la cote charlevoisienne. Grand chalet bien équipe, vue hyper-super sur le fleuve. Un peu de repos va nous faire du bien.

Mais avant de nous quitter, place au galèro-quizz (variante mauricienne du zoo quizz ):

Quelle mésaventure ont vécu nos aventuriers le soir de leur installation aux Escoumins, alors qu'ils cherchaient de quoi nourrir leur petits ?

1) ils ont fait tomber leurs clés de voiture dans le cours d'une rivière, la nuit étant deja tombée.

2) ils se sont fait interpeller par la police québécoise, après avoir grillé un stop (pardon, un arrêt)

3) leur Ford suréquipée a heurté un orignal de belle taille, sur une route nationale mal éclairée

Le premier a nous fournir la bonne réponse sera remercié d'un commentaire exclusif sur le blog.

A vos souris... 

 

Posté par Blindey à 08:03 - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 août 2015

Des photos, des photos !!!

Nous remercions nos fans, discrets ou participatifs, de suivre avec fidélité notre periple quebecois.

Vos commentaires sont toujours très agréables à lire !

Ayant récupéré des clichés qui n'ont pu être publié en temps utile, nous vous faisons profiter, dans le désordre, de quelques images des derniers jours.

Notre narration reprendra tres vite...

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

 

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Posté par Blindey à 23:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

7 août: Tarzan chez les caribous !

Vendredi 7 aout

Dernier jour dans la région du Saguenay. Le beau temps semble être revenu pour de bon. Quelle aubaine !

Chose promise mais reportée hier, chose due aujourd'hui : nos athlètes s'attellent a une séance d'  acrobranche au bord du fjord, au parc du Cap Jaseux de St Fulgence.

En hauteur et avec harnais pour les plus grands, parcours bambino pour les minots.

 

image

image

image

image

image

 

Incontournable pique-nique, puis nous taillons la route vers le nord le long du fjord. Le temps de marquer une pause a Ste Rose du Nord, minuscule et charmant village dont la vue sur le fjord est admirable, et les glaces fourreès beurre d'érable exquises.

image

image

image

 

image

 

Et c'est reparti jusqu'aux Escoumins, au début de la côte Nord du Quebec. 

Nous sommes attendus pour une nuit dans des condos (appellation américaine de l'appartement) confortables, au bord de l'eau, dans laquelle on aperçoit de notre fenêtre quelques bestiaux marins s'ébattre. Le bâtiment est géré par Essipit, une entreprise amérindienne qui organise également notre excursion du lendemain pour l'observation des baleines.

Malgre deux semaines d'expérience tout de même, nous restons moins doués pour la logistique du soir que pour celle du reste de le journee. Nous voilà donc, vers 22h, parcourant les restaurants des Escoumins a la recherche d'un plat chaud pour nos enfants, ou à défaut d'une épicerie convenablement achalandée. Le drame est proche (il reste toujours un paquet de pâtes au cas oú), mais nous tenons à remercier le restaurant Au petit régal, qui non seulement nous a servi une pitance tout à fait correcte à moindre coût, mais a fait preuve d'une reelle gentillesse et patience a l'égard des personnes de petite taille de notre groupe. Et je peux vous assurer que passé 22h30, nos gremlins (surtout de sexe masculin) savent pourtant decourager les âmes les plus généreuses. Une bonne adresse pour les familles en peine donc !

Puis dodo...

Haha ! Mais pas pour vous chers lecteurs ! L'heure du zoo-quizz est venue:

Quel est le mammifère marin le plus volumineux observable en eau québécoise actuellement:  la baleine bleue, la baleine à bosses ou le Fabrice a poutine ?

Compte tenu de la difficulté de la question, une recherche bibliographique (avec mise a jour récente) est conseillée. Le gagnant sera félicité publiquement sur le blog prochainement.

Bonne nuit et a demain !

Posté par Blindey à 23:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Du 4 au 7 août: Fadas du Fjord 😜

Hey hey !

Nous voici installes pour 3 nuits a l'auberge des Mains Tissées à La Baie, l'un des 3 arrondissements qui composent la ville de Saguenay (les autres étant Jonquière, ancienne ville industrielle, et Chicoutimi dont il etait question hier).

Il faut cependant savoir, lorsqu'on n'a jamais mis les pieds au Quebec,que la notion de "ville" dans ce pays ne répond pas exactement aux criteres francais habituels (centre ville, mairie, églises, boutiques, marché, quelques rues animées, le tout dans un périmètre assez restreint.). A l'exception de Montreal, nous avons dû parcourir ici les communes en voitures, cherchant-parfois vainement- le centre névralgique, une boulangerie, une place. Au Quebec, de grandes rues rectilignes bordées de maisons en bois colorées avec terrasse et rocking-chair ou balancelle. Un ou 2 magasins épars, un supermarché, des pancartes annonçant une "vente de garage" (brocante individuelle), ou encore des "vers a vendre" pour la pêche. Peu de panneau indicateur de direction, merci a Garmin pour la précision de ses Gps.

Mais je suis injuste. La Baie est une ville plutôt agréable, qui comme son nom l'indique longe la baie des Ha Ha (le découvreur du lieu aurait produit cette interjection en réalisant qu´il s'agissait d'une baie et non d'une riviere).

Nous y entrons, comme à chaque étape de notre parcours, par l'office du tourisme, 4 francais lourdauds en shorts flanqués de 5 chiards déchaînés se battant à travers les rayonnages de documentation. Le rituel est immuable. Tout comme le sourire et la politesse de nos interlocuteurs repondant à nos demandes. Sont sympas ces québécois...

Mercredi, nous sommes donc orientés judicieusement au vu de la meteo, vers le musée du fjord. Interactif, il permet aux enfants de découvrir la faune et l'histoire particulières de cette région à travers un aquarium tactile (caresser les étoiles et les concombres de mer), d'un film, d'une expo, d'un vivarium...et d'un atelier sur la plage, sous un soleil inattendu, chausses de bottes en caoutchouc et armes de pelles. Les enfants pêcheront, creuseront, attraperont des nereis (sorte de ver de terre des sables), des mycommunes (grosses amandes de mer avec zizi qui dépasse), et des petites crevettes.

Pique nique et mini-rando (1h30 aller retour) sur le sentier de la croix qui domine la baie des Ha Ha. Les enfants suivent Anne-Sophie, transportée d'allégresse a l'idée d'un instant spirituel. Le point de vue est beau, et propice à la réflexion, il faut l'admettre.

Mais cette flanerie n'est qu'un vulgaire entrainement a ce qui nous attend le lendemain. Car cette fois la meteo s'est adoucie.

Au parc national du Fjord, nous entreprenons la montée vers Notre-Dame du Saguenay. 2h de montée aride, et autant de descente. Nos enfants, habituellement braillous, affamés et asthéniques, s'éclatent. Font la course (loin devant nous). Sautent par dessus les pierres  et les cours d'eau, jusqu'à parvenir à Notre Dame, 8 mètres de bois blanc et dore qui scintillent au dessus d'un fjord majestueux.

image

image

image

image

image

Apres 4h de marche, les jambes en compote, les adultes tentent de rameuter la troupe qui joue a chat sur des rondins. Des aliens je vous dis...ou un miracle ?

Demain, encore de l'exercice physique au programme. Et des glaces. 

Theophile courra t il le marathon, Noe grimpera t il en via ferrata, les grands feront ils la traversée du fjord a la nage ?

Reponse dans 24hchrono...

 

 

Posté par Blindey à 07:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 août 2015

Le rattrapage...suite

La chute à l'ours, la suite

Malgré les intempéries et l'inconfort, nous suivons avec élan notre programme minutieusement préparé (vous l'aurez déjà saisi, l'organisation est la qualité principale de notre équipe).

Durant ces 3 jours, certes, les averses ne nous permettront pas de peaufiner notre bronzage sur les longues plages du lac Saint-Jean. Mais vous connaissez la sagesse de l'adage "a chaque chose malheur est bon".

Point de prise de risque pour le mélanome donc, et vive la culture...amérindienne pour le coup, au site de culture ilnu du village indien de  Mashteuiatsh, ou les autochtones nous racontent la fabrication des outils, des vêtements, des canots, des filets, de la bannique (le pain). C'est tres intéressant, et pour l'occasion le soleil s'est pointé. Les filles bavent devant les sacs en cuir (elles ne repartiront pas les mains vides), et Mr Bricolage s'invente divers travaux de rabotage au fil des ateliers.

image

image

image

En fin d'après-midi, victimes du trop plein d'énergie qui nous caractérise, nous faisons la route jusqu'à st-gedeon au sud est du lac. Grande plage bordée de camping cars d'une taille invraisemblable (2 étages, plusieurs pieces). Le lac, une véritable mer intérieure, avec vaguelettes et horizon indépassable. Bon, c'est humide, et puis le retour est long, on n'aurait peut être pas dû...mais les enfants ont besoin de courir non ?

image

Le lendemain, toujours affublés de nos k-way quechua (au moins on nous repère de loin), nous vivons l'un des moments forts du voyage: la visite du zoo de st-felicien, a l'ouest du lac St.-Jean. Un zoo qui ressemble plus à un morceau de foret canadienne privatisée, large, luxuriant, et comme toutes les activités culturelles ici, pédagogique. Ainsi, lors de la visite à pied, nous assistons a la collation des phoques (nous sommes aussi mouillés que les phoques), des carcajous (mignon mammifère carnivore entre l'ours et le raton laveur), des ratons laveurs, et surtout, des ours polaires.

image

image

 Nous voyons aussi des ours bruns, des renards, des singes, des tigres

image

La visite se termine par une promenade en train d'une heure dans un vaste territoire où nous voyons beaucoup d'ours, des caribous, des orignaux, des cerfs de Virginie, des bisons, et même des québécoises de l'ancien temps...

image

image

image

Le lendemain, besoin d'un lit sec et d'une vraie douche...nous quittons prématurément le camping de la chute à l'ours dans lequel nous étions tombés.

Sur le chemin de notre hotel a Alma, dégoté en dernière minute (des chambres pour 9 personnes dans la région la plus touristique du quebec en haute saison, admirez la performance), nous cochons le dernier incontournable de la région: le parc national de la pointe Taillon. C'est à dire: un ruban de terre et de sable protégé de quelques dizaines de kilomètres qui longe le coin nord-est du lac. La meteo, bretonne, n'invite pas a la baignade.Même pas mal ! Nous enfourchons nos velos et taillons la route au milieu des bleuets (pas les fleurs, les myrtilles version quebec dont Théophile se nourrit quasi-exclusivement depuis son arrivée). La pluie cesse, les k-way se replient. 11 km dans un sens, gouter, puis retour. Sur la route, beaucoup d'écureuils, le clapotis de l'eau à notre gauche, et une fratrie de renardeaux en arrêt sur le chemin, que les Le Corsu ont la chance d'admirer.

image

 

image

image

image

Vous croyez les enfants morts de fatigue ? Que nenni ! Plus en forme que jamais, les voilà sur un tape-cul sur le square de la plage. Des mutants ces gosses...

image

 

Mercredi, nous quittons la région du lac Saint-Jean et roulons le long de la rivière Saguenay en direction du fjord. Pause déjeuner à Chicoutimi (prononcez Ch'coutimi svp), cinquantième poutine pour Gilles et Fabrice qui en l'absence de miroir n'ont pas pris conscience de leur obésité d'évolution foudroyante.

Intermede lexical: la poutine est un plat gastronomique québécois tres réputé composé d'une masse de frites, surplombée de cheddar, le tout recouvert de sauce bbq. Les hommes autour de la quarantaine, trouvant la recette trop légère, y ajoutent généralement de la viande de bœuf ou de poulet, et choisissent la portion "grande". C'est horrible a voir (l'homme en question et la poutine).

Nous emménageons pour 3 nuits dans une auberge de jeunesse tres chaleureuse, douillette, et solidaire (coopérative a but non lucratif qui emploie et forme des jeunes sans emploi). Un lieu adorable. A notre arrivée, pendant que les hommes effectuent le ravitaillement (faut bien faire marcher le barbecue), les femmes et la marmaille suivent le sentier derrière la maison. Une petite descente et...nous arrivons sur une rivière a saumons, ou 2 pêcheurs à la mouche, immergés jusqu'aux cuisses, tentent de remporter une belle prise. Nous sommes au bout du monde...

Bon, ces saloperies de moustiques y sont aussi, et puis les mouches noires, qui vous mangent un petit morceau de peau a chaque piqure (leur version du barbecue sans doute). Bien fait pour nous, on n'avait qu'à garder nos k-way hein !

Serons nous finalement emportes dans le déluge comme la ville de chicoutimi en 1996, ou sauvés par Noe qui aura bricolé un rabaska a l'indienne ?

Mystere et boulette de viande grillée...vous le saurez demain !!!

Mais pour vous remercier de suivre nos aventures avec autant de fidélité, malgré les aléas du web et l'anachronisme qui s'ensuit, je vais vous révéler un secret rien qu'à vous, chers lecteurs:

Je vous écris ce soir d'un lieu magique, assise dans un fauteuil en cuir posé devant une fenêtre. Et devant moi, derrière la vitre, il y a la mer. Et dans cette mer, sous mes yeux, je vois des cétacés (sans doute de petits rorquals) qui passent, comme pour nous saluer.

Demain, notre bande de 9 zozos (oui oui, même le plus petit!) montera dans un zodiaque piloté par un guide indien qui nous mènera en pleine mer. Pourvu qu'elles soient au rendez-vous...

D'ici la, bonne nuit, chers lecteurs !

 

 

 

Posté par Blindey à 07:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 août 2015

Petit resume des episodes precedents

Du 29 juillet au 31 juillet

Afin de vous permettre de suivre, carte IGN en main, notre periple, voici un rapide survol des etapes que notre disette tehnologique vous a fait manquer.

Vous nous aviez quittes, en maillot de bain, sur le Lac Lambert, le soleil brillant alors sur St-Alexis des Monts, en pleine Mauricie.

Apres une journee de repos passee a nager, canoter, pecher (sans autre succes, ma foi, qu` un hamecon accroche a une branche necessitant une heure de demelage), nous decouvrons le jour suivant le Parc National de la Mauricie.

Au programme, une randonnee en foret aboutissant a des cascades ou nous nous baignons, et ou nous pique-niquons meme, installes sur les rochers. Les photos, visionnees durant cette periode de canicule qui accable la France, ne peuvent que provoquer un violent acces de jalousie. Rejouissez vous d`en etre prives. La journee se poursuit par un point de vue sur le defile d`une riviere, mais notre arrivee sur le belvedere coincide avec celle de l`orage...Point de decouragement, cap sur le lac Edouard. Le temps d`y parvenir, le soleil a refait son apparition. nous croisons plusieurs tamias rayes, egalement appeles `suisses` (sorte de petit ecureuil raye, version live de Tic et Tac de Disney). La plage du Lac Edouard est belle, le lac immense, cerne de forets a perte de vue. Les enfants n`acceptent de sortir de l`eau que losque leurs levres bleuissent... Un veritable depliant publicitaire sur le Quebec.

Le 30 juillet, la matinee est couverte. C`est le moment de faire quelques devoirs de vacances, pour petits et grands. Ambiance studieuse. Gilles fait tout de meme fonctionner le barbecue a plein regime, des fois qu`il rouille... L`apres-midi le soleil s`est decide a reapparaitre: un saut en voiture aux chutes de Ste Ursule qui ont l`air drolement chouettes. Dommage que nous arrivions a l`heure de la fermeture... Retour a la maison, et longue seance de  baignade, canotage sue le lac avec les papas, peche.

Nous quittons le 31 jullet, avides de nouvelles aventures, notre beau chalet luxueux. Assez long trajet de 400km pour rejoindre la region du lac St;Jean. Il fait beau, la route est jolie, en bordure de riviere et perdue dans les pins. Escale pour dejeuner et visiter Val Jalbert, le village `fantome` occupe il y a une centaine d`annees par les ouvriers de l`usine de pate a papier, dont la faillite provoque la desertion. Le lieu est joli, pedagogique, au pied de chutes d`eau plus hautes de 20m que les chutes du Niagara, et dont l`energie est utilisee dans une petite centrale hydroelectrique.

vendredi 31 juillet (3)

vendredi 31 juillet (1)

vendredi 31 juillet (2)

vendredi 31 juillet (4)

 Les enfants adorent la vieille salle de classe reconstituee, ou pour l`occasion Fabrice joue le maitre d`ecole. Nous croisons plusieurs chiens de prairie (vous decouvrirez la bouille de ce rongeur, sorte de croisement de la marmotte et du rat, des que j`aurai remis la main sur les photos), des ecureuils...

Il se fait tard, direction notre prochain hebergement, la deja cultissime `chute a l`ours`. Mais de quoi s`agit il au juste...

D`un camping au bord de la riviere Ashuapmashuan (nom amerindien vous l`aurez compris) sis sur la commune du Normandin au nord Ouest du Lac St-Jean, celebre lieu de villegiature et de loisirs de plein air pour les quebecois.

IMG_0710

Ce camping est peuple de tentes et de petits chalets. Certains coquets...d`autres carrement moisis, a fortiori sous l`orage qui a decide de passer le week-end au dessus de notre toit de tole. Humidite, promiscuite, insalubrite, a part des mots compte triple au scrabble, pas beaucoup de raison de se rejouir. Les enfants dorment en polaire, se douchent a toute allure, le linge sent le chien mouille.

Et pourtant, rien n`entame la formidable energie de notre groupe de robinsons malgre eux. Jour apres jour, ils enchainent, a travers une meteo dont les caprices feraient passer la bretagne pour djerba en plein mois d`aout, les activites les plus passionnantes.

Trouveront ils du Prozac au depanneur du camping (point d`interrogation)

Prendront ils le premier avion pour Miami (point d`interrogation)

Dormiront ils avec des chaussettes de ski propres (point d`interrogation)

Vous le decouvrirez demain...

 

 

Posté par Blindey à 07:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 août 2015

Reprise du blog...sans les images, retour a l`authenticite

Chers lecteurs,

Nous voila sortis du mauvais pas hotelier dans lequel nous etions tombes.

Mais le charmant gite du bout du monde dans lequel nous sommes a La Baie pour 3 nuits, sur les rives du fjord du Saguenay, est si ``nature`` que la wifi n est pas disponible. Decidement...

Nous reprenons donc la redaction de ce blog, mais dans une version synthetique (trop d`aventures depuis nos derniers messages ne permettent pas la description des details croustillants), et expurgee des photos qui se trouvent sur nos tablettes et smartphones.

Rien ne vaut la litterature !!!

Les photos suivront, peut etre, dans les jours a venir, lorsque nous serons rendus a la metropole.

Je vous quitte pour quelques heures avant plus de nouvelles. Le musee du fjord et des ballades (sous la pluie) nous attendent pour l`instant.

Sachez juste que tout le monde va bien, que les enfants s`amusent, que la biere locale est excellente, les paysages magnifiques (mais qu`on les prefererait sou le ciel bleu et sec).

Les mauriciens

Posté par Blindey à 16:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 août 2015

Interruption momentanée de votre feuilleton québécois

Chers amis lecteurs,

Vous avez pu le constater, le blog est désormais interrompu depuis 3 jours.
Cette interruption, aussi dramatique soit-elle, n'e s'explique par aucun accident fatal ou scission du groupe de ses protagonistes.
Ceux-ci vivent cependant des jours difficiles dans un camping au confort plus sommaire que la plus rude des cabanes de trappeurs. Sous une pluie récurrente.
Et, pire que tout, couvert par une connexion wifi aussi mauvaise que la literie...

Nous nous excusons pour la gêne occasionnée par ce sevrage brutal, et espérons reprendre la suite de nos aventures aussitôt que nous aurons emménagé dans un hotel 4 étoiles (que nous cherchons activement, retranchés dans un diner à l'heure qu'il est).

A très vite,

Posté par Blindey à 03:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]